Testament Ii: Traduction en Anglais et Paroles - Rohff

La Traduction en Anglais de Testament Ii - Rohff et les Paroles originales de la Chanson
Vous trouverez ci-dessous les paroles , la vidéo musicale et la traduction de Testament Ii - Rohff dans différentes langues. La vidéo musicale avec la piste audio de la chanson commence automatiquement en bas à droite. Pour améliorer la traduction, vous pouvez suivre ce lien ou appuyer sur le bouton bleu en bas.

Testament Ii
Paroles de Rohff

Hein, hein, hein
Ne jamais croire ce qu'on lit, mais plutôt ce qu'on ressent
Comme on se couche, on fait son lit, comme on t'aime on boit ton sang
Ici le talent représente, une menace oppressante
Éveiller les consciences t'entraîne au bord de la descente
C'est pas du rap conscient pour faire du rap conscient
Ils pensent qu'à s'enjailler, baiser, qui ne dit mot consent
Le star système vous aveugle, on redonne la vue au peuple
Ils ont adoré le veau d'or, comme t'adores la World Cup
Starfoullah je n'suis pas plus dangereux que la clope
J'risque ma carrière qu'on m'organise des putains de flops
Comme Tupac, prêt à crever pour mes idées
Dévalorisée est la réussite d'un mec de cité
Le chemin de la gloire ne m'a jamais été indiqué
Musulman et noir j'ai dû arracher mon ticket
Nos enfants naissent dans un putain d'monde téléguidé
Dans lequel la fameuse liberté d'expression est fliquée
Ma salive de l'essence, ma langue un briquet
Le pyromane brûle ce game truqué et les pompiers vont pas rappliquer
J'ai dit non à leur programme d'ordure qui est de glorifier la luxure, les drogues dures
Sais-tu pourquoi le lobby libéral nous censure ?
Boycott ma culture ? Encense leurs médiocres caricatures ?
Les deux poids deux mesures ne m'auront pas à l'usure
Au nom de toutes les bavures, j'suis un putain d'vice de procédure
Vrai jusqu'à l'ossature, dur d'aller à contre-nature
Ce game est trop immature, j'impose ma dictature
Ma lecture de la république française est la suivante :
L'immigration est la souche la plus motivante, captivante
Sans qui l'équipe de France ne serait pas si performante
Bien qu'elle dispose des logistiques dont l'Afrique manque
Comorien et fier d'être indépendant
4 étoiles plus moi ça fait 5 demande à Sultan
Street commandant, tout cela dépasse l’entendement
Khey j'suis fait de terre, ils prennent ça pour un tremblement
Rappeur le plus influent du rap hexagonal
Je serai jamais l'instrument d'une multinationale
Accouché par la street en pleine crise hormonale
Ils baissent leur froc, la prennent en diagonale
À deux doigts de passer à la guillotine au tribunal
Dégoûté, le daron hoche la tête devant l'journal
J'ai trop foutu le hella, j'dérape comme Benalla
J'condamne toute forme de violence passée par là
Mais voilà le diable est si rusé qu'il passe pour la victime
Après m'avoir tendu la lame pour charcuter l'image du pe-ra
Comme un con j'me retrouve piégé dans l'embarras
Ils ont crié bon débarras mais j'fatigue leur Bou-mara
T'auras beau t'excuser la France te décapite
Sur la place publique, elle t'met à poil car elle te sait pudique
Elle m'caresse pas dans l'sens du poil, j'ai les cheveux crépus
Système corrompu, j'me dois d'être plus sage et méthodique
Rodé au lynchage médiatique, j'en suis hermétique
Contre-expertise psychiatrique, pour balourder leurs articles pathétiques
Les coupures de presse cicatrisent plus vite
Incassable est le mythe, wesh le flow est sans limite
Les mêmes qui rêvaient un jour d'me sucer la bite
Ces bouffons chroniqueurs complexés par mon profil en profitent
Évincé des playlists, place à l'afro-beat
Pop urbaine, rap dénaturé devient hermaphrodite
Ma plume est unisexe, j'ai pardonné mon ex
Relaxé pour violences conjugales, l'affaire est complexe
Séparation difficile, j'ai fait barrage au suicide
Tantôt on t'appelle bébé, tantôt infanticide
Dehors c'est déjà la guerre, mon pire ennemi joue à domicile
Une be-bom de perdue, v'là une dizaine de missiles
L'envie de briller nous a éparpillé, comme un tas de billets
Choc culturel jusqu'à s'en oublier
Le Parisien m'a rhabillé, d'un tissu de mensonges
Laver mon honneur n'est pas dans leurs songes
Y'a que le sang qu'ils épongent
Plus d'une anguille sous roche, poussé à bout tu plonges
Maître Ibazatene m'a sorti de ce genre de bourbier qui te ronge
Comment embrasser une bouche pleine de flammes qui te maudit
Marcher sur les pieds d'ma mère c'est écraser mon paradis
J'ai mendié le respect à une femme comme il n'est pas permis
Dieu m'en est témoin, j'ai fais le tour de la sère-mi
Vends pas la peau de Rohff sans avoir tué Housni
Entre ombre et lumière, j'me sens comme détenu en semi
J'ai pas souhaité qu'Ikbal me suive dans ce bail de harami
Aussi paro que d'vendre de l'héro en famille
Modèle de réussite malgré tous les à-priori
J'résonne à posteriori, quand on m'accuse de choses horribles
Je ne savoure aucune victory
Je fabrique mes ennemis, exultant en pleine euphorie
Toi tu crois pas en Dieu, sans lui je serais vaincu, ouais
Je ne compte aucune défaite, que des leçons de vie, sans elles je serais inculte
J'ai fais de la route tel un trafiquant de stups, ricane en pleine lutte

Il m'reste encore du jus, sers-moi la main que j't'électrocute
Ces fils de pute me tirent le maillot, c'est dans leur cul qu'ils prennent le but
Laisse-les me tailler, j'suis encore un diamant brut
Mental de viet, hygiène de vie sous diète, loin de ces mauviettes
Sniff qui peut, sont tous morts dans la zipette
J'éteins des carrières avec un snipet
Mieux vaux un homme déter' au mic, qu'une centaine de flipettes
Parti en sucette, j'attise l'adversité renoi
Maisons de disques, radios, qui pensaient m'avoir fait, recréez-moi
Qu'est-ce-qui va pas chez moi ?
J'préfère purger cinq piges comme un homme plutôt qu'trois mois
Comme une victime sans téléphone, crois-moi
Ils se réjouissent de mes tourments, pensant que j'ai fait mon temps
C'est mon album qu'on écoute et leurs chansonnettes qu'on entend
L'amitié du rap me fait du vice depuis trop longtemps
J'traîne avec mes fils pour être sûr de ne pas perdre mon temps
Je souhaite bon courage aux rappeurs montants
Les petits prennent mauvais tournant, leurs grands n'ont pas de clignotant
Le fond n'est pas mauvais et vous rappelle que le bon peut en crever
On est solide, en plein cauchemar on fait rêver
De ma vie je n'ai sniffé qu'la putain d'ligne d'arrivée
J'paie mes péchés, ici-bas, via tout c'qui m'est arrivé
Assommé par mes blèmes-pro, je regarde mes pieds
Sur un câlin d'mon p'tit dernier, j'relève la te-tê
Le très haut m'a fait naître pour tout affronter
Battant comme celle qui m'a enfanté, plutôt mourir que s'effondrer
Combien de soldats ont serré ? En HP ou incarcérés ?
J'en rap les chicots acérés, leurs chicots ont rayé le parquet déféré
De la street on en tire aucune gloire, on en vit la journée, on en meurt le soir
Elle t'fume en silence, elle n'est pas très bavarde
Elle nique le bénef, elle n'est pas très avare
C'qui la sépare d'un homme d'état, c'est ce putain de costard du pouvoir
Elle est sympa, bien éduquée, mais ne sera jamais votre bête de foire
Malgré l'histoire, ma couleur de peau à le goût de la fête
J'ai un amer goût de victoire car je suis le fruit d'une défaite
Plus je brille, plus on m'embête
Plus je gagne, plus je m'endette
De la blacklist, j'suis en tête
J'pète la forme et ma mère s'inquiète
Meilleur rappeur FR de tous les temps, indestructible ceci étant
Avec ou sans dossier compromettant, j'suis seul comme la Russie face à l'OTAN
J'ai un poing levé vers le ciel, l'autre piqué sur la pointe de leur menton
Ne joue pas l'anti-système si de son pain tu manges le croûton
Même pris à la gorge tel un mouton, je dis fuck le berger
Paraît qu'j'suis sur écoute, qui m'dit qu'l'ingé n'est pas un RG
J'apprends la vie aux personnes âgées, j'n'admire que le dernier messager
L'islamophobie semble aussi banale que pédophilie au sein du clergé
Un p'tit freestyle et me voilà devant le gouvernement en TT
Leurs discours, aussi poussiéreux que celui de la CGT
Sheitan m'a trop disquetté, je rêve d'arrêter de chanter
L'argent ça vient, ça part, mais hamdullah tant qu'j'ai la santé
Si Hous' n'est plus là ils s'demandent qui va représenter
Ta grand-mère ! Ho ho ho mais je plaisantais
J'rime avec banlieue, complexe un tas de rageux aux médias très peu élogieux
Islam est désavantageux, mon ch'min est rocailleux
Militant comme Rokhaya, le regard vitreux
Autant dans le flow qu'un alcoolo faya, j'assume les enjeux
J'rééquilibre le tir, j'quitterais pas le son en martyr
Soupçon de paix coupée au nucléaire, j'suis né pour m'en sortir
J'arrache tout pour mes bantous, mes harbi, mes babtous
À titre indicatif, on est bon en tout
C'est pourquoi ils font tout pour nous carboniser
Nous traîner dans la boue jusqu'à nous voir déshumanisés
J'ai pas fini de les traumatiser, bien pire qu'une violence en bande organisée
Val de meurtre le mic' est géolocalisé
Sur-médiatisés que lorsqu'on dérape, la clémence pour Cahuzac
Quand on compare nos cas aux actes, les préjugés demeurent inaltérables
Tous dans le même sac, on hérite pas du même comité de soutien
Taxés de complotistes, anti-idéologie de païens
Qui sont les plus malhonnêtes citoyens ?
On prend le problème à la racine, prenons le racisme par ses doyens
Le multiculturalisme n'est pas voué à l'échec
Comme Bellatar j'étais francais quand Valls était encore étranger
C'est tout un art de s'transcender à travers le rejet
Ces bâtards nous traitent comme des déchets
Foutez en maison de retraite tous ces vieux polémistes qui peinent à cacher leur vraie face de Lepeniste
Décoincés par le pénis
Citoyen du monde français en qamis
Crise d'identité à en perdre sa carte comme les terroristes
J'tourne la page de l'esclavage car j'n'attends plus qu'on m'indemnise
Ni que nos vies se pérennisent
Mais pourvu que Dieu nous bénisse
Amîn

Testament Ii
Traduction de Rohff en Anglais

Huh, huh, huh
Never believe what one reads, but rather what it feels like
As we go to bed, you made your bed, as we love you we drink your blood
Here the talent represents a threat to oppressive
Raise awareness of you leads to the edge of the descent
This is not rap conscious to make rap aware
They think that to enjailler, fuck, that does not say word agrees
The star system you are blind, it restores the view to the people
They have worshipped the golden calf, as you love the World Cup
Starfoullah I am not more dangerous than the cigarette
I risk my career that I organizes fucking flops
Like Tupac, ready to burst for my ideas
Devalued is the success story of a guy from city
The path of glory I have never been shown
Muslim and black I had to tear off my ticket
Our children are born in a fucking world of remotely piloted
In which the famous freedom of expression is fliquée
My saliva is of the essence, my tongue a lighter
The pyromaniac burns this game rigged and the fire department will not reapply
I said no to their program of junk which is to glorify lust, and hard drugs
Do you know why the lobby liberal us censorship ?
Boycott my culture ? Prop up their mediocre cartoons ?
The two weights two measures, I don't have to wear
In the name of all the burrs, I'm a fucking vice of procedure
True to the bone, hard to go against nature
This game is too immature, I impose my dictatorship
My reading of the French republic is the following :
Immigration is strain the most motivating, captivating
Without that the French team would not be so powerful
Although it has the logistics in Africa lack
Comoros and proud to be independent
4 star plus me that makes 5 request to Sultan
Street commander, all of this boggles the mind
Khey I am made of earth, they take it for a shake
Rapper the most influential rap hexagonal
I will never be the instrument of a multinational company
Given birth by the street in full crisis hormone
They drop their pants, take diagonally
Two fingers to move the guillotine to the court
Disgusted, the daron nods to the log
I too screwed up the hella, I skidded as Benalla
I condemn any form of violence over there
But here the devil is so cunning that it goes to the victim
After I have stretched the blade to cut into the image of the pe-ra
As a con I find myself trapped in the embarrassment
They cried good riddance, but I tired of their Bou-mara
You'll have beautiful excuser France te decapitates
On the public square, she is naked because she will know modest
She caresses not in the direction of the hair, I have frizzy hair
Corrupt system, I feel the need to be more wise and methodical
Honed to a media lynching, I'm airtight
Against-psychiatric expertise, to balourder their articles are pathetic
The press clippings to heal faster
Unbreakable is the myth, wesh the flow is without limit
The same people who dreamed one day of me sucking cock
These buffoons columnists complexed by my profile enjoy
Ousted playlists, up to the afro-beat
Urban Pop, rap denatured becomes a hermaphrodite
My pen is unisex, I have forgiven my ex
Acquitted for domestic violence, the case is complex
Difficult separation, I made dam suicide
Sometimes they'll call you baby, sometimes infanticide
Outside, it is already the war, my worst enemy are playing at home
A be-bom lost, v'là a dozen of missiles
The desire to shine we scattered, like a pile of tickets
Cultural shock up to forget
The Parisian I was dressed again, a tissue of lies
Washing my honor is not in their dreams
There's only the blood they absorb
More of an eel under the rock, pushed to end you dive
Master Ibazatene me out of this kind of quagmire that te ronge
How to kiss a mouth full of flames that you cursed
Stepping on the feet of my mother it is to crush my paradise
I begged the respect for a woman, as it is not allowed
Me god is witness, I am the tower of sère-mi
Sell not the skin of Rohff without killing Housni
Between light and shadow, I feel as held semi
I have not wished that Ikbal follow me in this lease harami
Also paro that sell the hero's family
A model for success in spite of all the a priori
I resonate after the fact, when they accuse me of horrible things
I don't savor any victory
I make my enemies, rejoicing in euphoria
You believe not in God, without him I would be conquered, yeah
I don't consider any defeat, that life lessons, without them I would be uneducated
I do the road as a peddler of stups, sneers in full control

I still have the juice, serve me the hand that I you electrocuting
These son of a bitch for me to get the jersey, it's their ass that they take the goal
Let them cut me down, I'm still a diamond in the rough
Mental de viet, hygiene of life in the diet away from these wimps
Sniff who can, are all dead in the zipette
I turn off careers with a snipet
Better worth a man determined' to the mic, as a hundred flipettes
Party lollipop, I fan the face of adversity renoi
Record companies, radio stations, who thought me, recreate me
What is that wrong with me ?
I prefer to serve five years as a man, rather than three months
As a victim without the phone, believe me
They rejoice in my misery, thinking that I've done my time
This is my album that we listen to and their songs that we hear
The friendship of the rap makes me a vice for too long
I hang out with my son to be sure not to waste my time
I wish good luck to the rappers amounts
The small take the wrong turning, their big, do not have flashing
The background is not bad and reminds you that the good can burst
It is solid, in the middle of a nightmare is a dream
Of my life I've sniffed that fucking finish line
I pay for my sins, here on earth, through all that happened to me
Knocked out by my problems-pro, I look at my feet
On a hug from my little last, I is the te-tê
The most high has made me to be born to face all of
Beating as one that bare me, rather to die than to collapse
How many soldiers have tight ? In HP or incarcerated ?
I rap, snags and sharp, their cavity trees have lined the floor referred
The street we get none of the glory, we saw the day we die in the evening
She smokes in silence, she is not very talkative
It screws the good, it is not very stingy
That which separates a man of state, it is a fucking suit of power
She is pleasant, well-educated, but will never be your beast of frequently
Despite the history, my skin color to the taste of the festival
I have a bitter taste of victory because I am the fruit of a defeat
The more I shine, the more it bothers me
The more I earn, the more I am indebted
Of the blacklist, I'm in the lead
I pète the form and my mother is concerned
Best rapper EN of all time, indestructible, this being
With or without back compromise, I am the only one like Russia in the face of NATO
I have a clenched fist raised to the sky, the other stung on the tip of their chin
Don't play the anti-system if bread you eat the bread
Even caught in the throat like a sheep, I say fuck the shepherd
Seems that I'm listening, I said that the mixer is not an RG
I learn the life of the elderly, I do admire that the last messenger
Islamophobia seems to be as commonplace as pedophilia within the clergy
A little freestyle and I was in front of the government in TT
Their speech, as dusty as the one of the CGT
Sheitan me too disquetté, I dream to stop singing
Money it comes, it goes, but hamdullah as long as I have health
If Hous' is no longer there, they will ask who is going to represent
Your grand-mother ! Ho ho ho but I was joking
I rhyme with suburb, complex a bunch of haters to the media, very little praise
Islam is disadvantageous, my ch min is rocky
Activist as Rokhaya, glassy-eyed
Both in the flow as a fast faya, I assume the issues
I balances out the shot, I'd leave not a martyr
Hint of peace cut to nuclear power, I am born to get out
I pull for my bantu, and my harbi, my babtous
As an illustration, we is good at everything
This is why they do everything for us char
We hang out in the mud up to see us dehumanized
I have not finished the trauma, much worse than violence organised
Val killing the mic' is geolocated
On-high-profile than when it slips, the clemency for Cahuzac
When we compare our cases to the acts, prejudice remains unalterable
All in the same bag, it is not inherit the same support committee
Taxed complotistes, anti-ideology of the gentiles
Who are the most dishonest citizens ?
It takes the root of the problem, let's take the racism by its deans
Multiculturalism is not doomed to failure
As Bellatar I was French when Valls was still overseas
There is an art to transcend through the rejection
These bastards treat us like garbage
Splash in a retirement home all these old polémistes who struggle to hide their true face of Lepeniste
Décoincés by the penis
Citizen of the world French in qamis
Identity crisis, to lose their card as the terrorists
I turned the page on slavery because I don't expect more that I indemnify
Or that our lives are future-proof
But as long as God blesses us
'amîn

Améliorer cette traduction

En raison du manque de temps et de personnel, de nombreuses traductions sont réalisées avec le traducteur automatique.
Nous savons que ce n’est pas le meilleur choix, mais cela suffit pour le rendre clair pour les visiteurs. de la chanson.
Avec votre aide et celle des autres visiteurs, nous pouvons faire de ce site une référence pour les traductions de chansons.
Vous souhaitez apporter votre contribution à la chanson Testament Ii Nous sommes heureux!

Rohff

Testament Ii: traduction et paroles - Rohff
Rohff, de son vrai nom Housni M'Kouboi, est un rappeur français d'origine comorienne né le 15 décembre 1977 à Mbéni. Arrivé en France en 1984, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), et a ensuite déménagé à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Testament Ii

Testament Ii c'est le nouveau single de Rohff tirée de l'album 'Surnaturel' publié Dimanche 17 Novembre 2019.

L'album se compose de 30 chansons. Vous pouvez cliquer sur les chansons pour visualiser les respectifs paroles et

Voici quelques succès chantés par . Entre parenthèses vous trouverez le nom de l'album:

Autres albums de Rohff

Nous voulons rappeler certains autres de ses albums qui ont précédé ce: La Cuenta.

Dernières Traductions et Paroles Ajoutées Rohff

Dernières Traductions et Paroles Ajoutées

Traductions les plus vues cette semaine

Vous avez jusqu'à présent amélioré
145
traductions de chansons
Merci!